Noirmoutier et Challans

La 1ère étape de notre circuit nous emmène au centre ville de Challans.

 Challans est une petite ville du Nord Ouest Vendéen  située à  35 km du gîte de l’Audardière, où il fait bon flâner dans les rues commerçantes piétonnes.
Tous les mardi matin, se tient un grand marché typique. C’est le lieu de rencontre des habitants locaux.
Sous les halles, le marché des produits frais, avec bien sur les spécialités de la région : volailles, fruits de mer, fromage….
Dans les rues, le grand déballage avec des étals de vieilles musiques, habits, nappes et toiles cirées, paniers en osiers faits main.

 

 

 

 

 

 

 

N’oubliez pas de faire un tour au marché aux volailles. Vous rencontrerez des petits producteurs venus vendre leurs poules, leurs  canards, ou  leurs lapins. Les habitants  des alentours viennent se ravitailler pour l’élevage familial.Vous découvrirez la poule « cou nu » noire ou jaune, race ancienne et locale.
Les petits s’émerveillent devant les bêtes posées à même le sol, dans des caisses en carton ou des casiers en grillage.

 

 

Pour la 2ème étape de notre circuit : arrêt à la chapelle de Bordevert

En se dirigeant, vers Noirmoutier, faisons un petit détour pour découvrir une jolie chapelle dans la campagne.
La chapelle de Bordevert  est dédiée à la Vierge.Elle  fut construite au 13ème  par des marins en péril dans la baie de Bourgneuf toute proche et qui ont échappés au naufrage . La chapelle de Bordevert est restaurée et agrandie au 18ème siècle.

Selon une tradition ancienne, les mamans amènent sur l’autel les petits enfants en retard pour marcher.

Située dans un environnement calme, avec départ de sentier pédestre de7.5 km, sièges et tables de pique-nique

 

 

 

3ème étape de notre circuit, la visite de Bouin

Le centre bourg mérite que l’on y fasse une halte pour se promener dans les rues anciennes.

La plus ancienne (rue du pas marteau) est du 11ème siècle, et à l’angle de la rue de la cure et de la rue du grain d’or, on voit une maison à encorbellement, ce qui est très rare dans la région (l’encorbellement est une construction où l’étage est en saillie et s’avance sur la rue).

L’église aussi vaut un détour. Le clocher haut de51 msert d’amer aux marins de la baie de Bourgneuf. A l’intérieur un retable remarquable de style renaissance espagnole  date de 1680.

 

 

4ème étape de notre circuit, les petits ports ostréicoles très  typiques

 Le 1er que vous allez croiser, c’est le port des champs. Très actif au 18ème siècle avec le commerce du sel , il évolue au 19ème en important des pierres , tuiles , sable et charbon et en exportant  des fèves et du blé. Actuellement c’est un port ostréicole, bordé de cabanes de pécheurs.

Après l’écluse, vous pourrez vous arrêter devant le 1er parc d’éoliennes mis en service en Vendée.

C’est le plus important port de la baie est le port du Bec. L’aspect particulier de ses pontons en bois montés sur pilotis  le fait dénommer « petit port chinois ». De là, partent les bateaux qui vont travailler l’huître « Vendée Atlantique » dans les parcs de la baie de Bourgneuf  et qui les ramènent à terre.

Au bout du port, vue admirable sur l’île de Noirmoutier.

 

5ème étape du circuit Noirmoutier par le passage du Gois.

 

Le passage du Gois est une chaussée submersible de 4 km de long qui relie à marée basse, l’île de Noirmoutier au continent.

 La première traversée connue remonte à 843 et le tracé actuel est le même depuis la fin du 18ème. La chaussée actuelle d’abord piétonne à marée basse, est praticable en voiture  depuis un siècle  et pavée en 1924. Elle  résulte de dépôts de sédiments.

 

 

 

Des balises refuges servent à accueillir les imprudents  rattrapés par la marée ;

La route est praticable au moins 1h30 avant et 1h30 après la marée basse, les variations sont fonction de la hauteur de la marée. L’idéal, étant d’arriver suffisamment tôt, pour voir l’eau se retirer  et prendre la route dans les premiers : aucun danger.

Par contre, lorsque la mer monte, il faut être prudent, car la mer avance aussi vite qu’un cheval au galop. Des balises permettent aux malchanceux d’attendre les secours !

 

 

Depuis 1971 un pont relie l’île au continent.

 

Vous l’apercevez lorsque vous êtes sur la chaussée. De l’autre côté, vous voyez les éoliennes.

A marée basse, beaucoup de pêcheurs amateurs  viennent ramasser des coquillages : coques, palourdes, bigorneaux …

 

 

6ème étape du circuit , l’île de Noirmoutier

 

Le port de l’Herbaudière est situé au Nord de l’île de Noirmoutier. C’est un port de plaisance et port de pêche. Sur la semaine, vous verrez les réparateurs de bateau  travailler devant vous.

 

 

 

Sur la côte  Est de l’île, se succèdent les résidences secondaires et les cultures maraîchères. Le climat particulièrement doux l’hiver, permet la récolte des 1ères pommes de terre dès février : la bonnote.

 

 

 

 

A voir : le Bois de la Chaise, où furent construites les 1ères  villas. 

Fin janvier, les mimosas sont en fleurs.

Au fond, la plage des dames, avec ses cabines, et sa vue sur le continent (baie de bourgneuf).

 

 

Ce circuit d’une journée au départ du gîte de l’audardière peut se faire toute l’année, en toute saison. 
L’ile de Noirmoutier est cependant à déconseiller en juillet et en août, si vous détestez la foule et les bouchons…

article écrit par Colette Freard